COMMUNIQUÉ DU FORUM POUR LA MÉMOIRE DE GUADALAJARA (FORO POR LA MEMORIA DE GUADALAJARA. Le 4 JUIN 2015.

Versión en Castellano //

5DF

En recuerdo del Tte. Amado Granell y la dotación del semi-oruga «Guadalajara». 9ª compañía, III Batallón blindado RMT, «Fusiliers Marins», División Lecler, Paris, agosto, En recuerdo igualmente del Comandante Putz, veterano interbrigadista francés y jefe del III Bón. del RMT, caído en la liberación de Alemania.

Etant donné la nouvelle de la récente inauguration officielle à Paris d’un parc consacré à la mémoire de « la Nueve » en présence de Felipe Borbón, actuellement Roi d’Espagne, le Forum pour la Mémoire de Guadalajara (Foro por la Memoria de Guadalajara) souhaite exposer à l’opinion publique espagnole et française ce qui suit :

  1. Que la Mairie de Paris et la République Française consacrent cet espace à la mémoire des combattants espagnols qui dans les rangs de l’armée française contribuèrent à libérer Paris, constitue un acte de justice qui honore la France.

  2. Néanmoins, la présence de l’actuel Chef de l’Etat espagnol, le citoyen Bourbon, actuellement Roi d’Espagne, ne peut s’expliquer qu’en termes relevant de la courtoisie diplomatique qui amène un chef de l’Etat étranger à participer à des actes d’hommage appréciés dans le pays qu’il est en train de visiter, bien que dans le pays dont il est originaire cet acte puisse être impensable.

  3. On doit se souvenir que c’est la première fois de sa vie que Felipe Borbón, Roi d’Espagne, a assisté à un acte officiel dans lequel on a rendu un hommage public aux combattants antifascistes espagnols.

  4. Ce premier acte de cette sorte auquel a participé Felipe Borbón, est à sa honte publique, un acte institutionnel français, non espagnol.

  5. L’opinion publique française doit savoir qu’en Espagne il n’existe aucun monument public qui soit dédié à la mémoire des défenseurs des libertés républicaines, de la Constitution et des valeurs antifascistes, qui moururent pour les défendre, soit dans la guerre civile soit dans la résistance contre la dictature.

  6. Le citoyen Bourbon n’a jamais fait de référence publique à aucune des centaines de milliers de victimes de la dictature franquiste, ni condamné ce régime ou dénoncé le dictateur. Il n’a jamais eu le moindre geste public de pitié, d’empathie ou de sentiment d’aucune sorte pour les victimes, comme son père, Juan Carlos Borbón.

  7. C’est pour cela que nous considérons que la conduite de Felipe Borbón au cours de son voyage officiel à Paris est, tout simplement, un acte de profonde hypocrisie politique qui avilit l’Espagne et déshonore la mémoire de tous ceux qui luttèrent pour la liberté de la France, Espagnols ou Français.

  8. Nous devons rappeler publiquement que le monument mémorial dans le camp nazi de Mauthausen consacré aux Espagnols morts en déportation, se trouve érigé en terrain donné par la République Française, comme acte de fraternité français à l’égard des déportés espagnols devant l’attitude méprisante de l’Etat espagnol. Il est difficile que celui qui refuse de condamner le franquisme et nie ses victimes, puisse honorer les combattants espagnols pour la liberté.

  9. O n ne doit pas oublier que l’Etat espagnol dont Felipe Borbón est le plus haut représentant, considère toujours comme légales les dispositions du gouvernement franquiste qui conduisirent à la mort des centaines de milliers d’Espagnols, comme à la déportation vers les camps nazis des milliers de soldats et de populations civiles espagnoles arrêtées dans la France occupée.

  10. Pour toutes ces raisons, comme Espagnols, comme antifascistes et sur la base des valeurs républicaines partagées, nous demandons aux associations, partis, syndicats et à tous les citoyens de France qui s’identifient à la lutte antifasciste et à la France libre, dans les rangs de laquelle nos compatriotes respectifs luttèrent ensemble, de déclarer Felipe Borbón, Roi d’Espagne, persona NON GRATA, lors de tout acte public en relation avec l’antifascisme, la déportation ou l’antisémitisme et d’exprimer publiquement leur rejet de cet acte hypocrite qui loin de rapprocher nos pays, ne fait que mépriser ceux qui luttèrent pour la liberté de la France et la libération de l’Espagne.

Nous vous appelons tous à diffuser ces mots et qu’il n’y ait pas d’acte public où ils ne soient rappelés.

Nous demandons expressément à ceux qui sont d’accord avec ce Communiqué d’envoyer leur adhésion que nous rendrons publique.

(foroporlamemoriaguadalajara@gmail.com) (nom, ville/pays, organisation).

A la mémoire des combattants espagnols et français de la France Libre et de la résistance antifranquiste.

Vive la République !

Etant donné l’absence des autorités légales de la III République, le Foro por la Memoria de Guadalajara.

Traduction : Rose-Marie Serrano (ARE de RP)

1 comment
  1. Philippe PIF said:

    Desde Francia y de un nieto de refujiados republicanos españoles: ! Honor a los nuestros Heroes de La Nueve que son Heroes REPUBLICANOS, luchadores de la Libertad y Democracia contra dictadura y monarchia.! Viva la Repùblica ! Viva la Tercera, y Social !.. Y a decir hoy tan como lo decian ayer los de La Nueve: ! Fuera los reyes !
    Philippe Guillén ( Philippe PIF )

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: